vendredi 14 octobre 2016

Breathing tome 1 Ma raison de vivre de Rebecca Donovan

Auteur :   Rebecca Donovan 
Maison d'édition :  pkj  (grand format)
Genre : contemporain/jeunesse
Prix : 18, 90€  (grand format)
Pages  534 (grand format)
Date d'édition  : 5 Mars 2015 (grand format) 



Résumé  - Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
 - Alors nous ne serons pas amis.
- Et si j'ai envie d'être plus qu'un ami ?
 - Alors nous ne serons rien du tout.

 Emma a tout fait pour empêcher Evan d'entrer dans sa vie. Non pas parce qu'il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l'attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle...





j'ai énormément entendu parler de ce livre en bien, donc comme ma bibliothèque l'avais, je me l'ai donc emprunté.

Note 3,5/5

Avis :  Dans l'ensemble j'ai bien aimé ce livre, mais honnêtement, je pensait vraiment aimer plus que ça. Ce n'est pas que l'histoire ou que les personnages m'ont déçue, mais je crois que j'en avais de trop grosse attente. Par contre j'ai été profondément touchée par l'histoire d'Emma. Malgré ça, beaucoup d'autre points m'ont gênée durant ma lecture pour que je puisse être pleinement émue par ce livre. 
Alors oui, j'ai passé un bon moment ; oui, par moment j'ai été touchée, Mais oui, par d'autre moments je me suis un peu ennuyée....

     Ici, on retrouve une histoire originale. En effet, très peu de livres "jeunesse" abordent le thème de la maltraitance. Mais, pour moi, l'auteur est restée trop en surface, avec des scènes de violence trop répétitives. De plus, on entre pas assez dans le coté psychologique de ce que cet horreur peu faire vivre. En effet, on voit des scènes de violences, mais très peu de violence moral et qu'importe ce climat on ne voit que très peu les effets psychologique que celui là peut avoir sûr Emma. En outre, j'ai trouvé qu'il y avais pas mal de longueur et de répétition. Pour moi, on vois trop de moment au lycée et pas assez chez elle.

     Les personnages sont pour moi quand même pas mal cliché. 
Evan, par exemple est LE cliché du lycéen américain : beau, riche, excessivement gentil. 
Sara est LE cliché de la fille populaire, bonne en sport, sublime et riche. 
Le personnages d'Emma est moins cliché certes, mais je doit bien avouer qu'elle m'a pas mal énervée, par moment, je l'ai trouvée trop égoïste et j'ai eu beaucoup de mal à la cerner, c'est vraiment la chose qui m'a le plus dérangée dans ce livre.

     La plume de l'auteur est plutôt très simples et assez agréable à lire. Elle est fluide, parfois elle même presque trop simple et pas assez incisive, (en tout cas pour moi). J'ai trouvé que l'écriture manquais un peu de détail et qu'elle se répétais quand même pas mal.

    En bref, c'est un livre qui m'a plu quand même. Mais je dois bien avouer que je m'attendais a mieux et que je pensais surtout qu'on rentrerais plus dans le thème de la maltraitance, qui en vérité reste bien secondaire face à la romance. De plus, la fin est prévisible ce qui m'a pas mal dérangé aussi . 
J'ai passé un assez bon moment malgré tout. J'ai ressentit quelques émotions, j'ai sourit, j'ai pleuré, j'ai été énervée, mais j'aurai aimé être plus bouleversée en vue du thème abordé, sauf que l'auteur est restée trop en surface, et dans les clichés. 
Ma lecture étais bonne, mais loin d'être un coup de cœur et je n'en garderais pas un souvenir à vie.


Les personnages :  


Nous retrouvons ici principalement Emma.


     On découvre  dans un premier temps Emma, une jeune adolescente qui a une vie compliquée. En effet, son père est décédé, sa mère ne peut pas s'occuper d'elle, elle est donc forcée de vivre chez sa tante tyrannique. Là bas, elle vit un véritable enfer, mais Emma essaie de garder la tête froide. C'est une jeune fille intelligente, elle a de très bonnes notes à l'école, et pratique beaucoup de sports, mais je dois bien avouer que par moment je l'ai trouvée égoïste et je ne l'ai pas comprise. Je ne juge pas ses raisons de rester, pourquoi elle se "force" à vivre ça car ce n'est jamais simple de parler et de sortir de cette enfer, mais par moment Emma est vraiment une tête à claque. 
J'ai eu énormément de mal à m'attacher à elle.

    Puis on a Sara, la meilleure et seule véritable amie d'Emma, c'est un peu le cliché de l'adolescente type de roman ; belle, intelligente, populaire et riche. Sinon c'est une fille adorable, douce, gentille, et loyale. J'ai trouvé son personnages très bien, certes très cliché, mais c'est une fille que j'ai trouvée attachante.

 On a aussi Evan, un jeune garçon qui vient de débarquer au lycée d'Emma. A lui seul c'est un gros cliché. Le mec sportif, intelligent, riche, gentil, attentionné et qui vit avec des parents très absent. Certes, pour beaucoup il peut paraître comme le garçon parfait, car il est doux, attentionné, et gentil. Mais personnellement, je l'ai également trouvé super lourd et trop curieux, malgré ça, il reste attachant.

Enfin on a la famille d'Emma, je pense que je ne vais pas m'attarder sur eux. 
Il y a Carole, sa tante, qui est une femme odieuse, rude et violente. Son oncle, lui est certes plus doux, mais il ferme les yeux et préfère rester en dehors des conflits, ce qui en fait le complice de sa femme. Il est un peu naïf et lâche. 
Ensemble, ils ont deux enfants, innocents et trop mignon.

On a aussi, des personnages secondaires, 
Comme les professeurs d'Emma, certaines de ses connaissances, ses partenaire de sport. 
Mais ils sont très peu présent et n'ont aucune personnalité, ou presque.



L'histoire:


     On va suivre ici le quotidien d'Emma, une jeune fille qui a perdu son père quelques années plus tôt, sa mère ne pouvant plus s'occuper d'elle, elle va vivre chez sa tante, mais là bas tout vas dégénérer, sa tante se montre odieuse avec elle et Emma vie l'enfer.

    Mais Emma garde le silence, elle a peur de parler. Elle fait tout pour réussir à l'école et en sport afin d'aller à l'université et de se sortir de cette enfer. Pour elle, c'est la seule chose qui compte. Emma préfère s'isoler, mis a part sa meilleure amie Sara, personne ne doit savoir, personne ne doit entrer dans sa vie.

    Un jour, Evan, un jeune garçon qui a l'air parfait arrive au lycée. Très rapidement le jeune garçon s'intéresse à Emma, elle lui plait et il veux essayer de la connaitre. C'est réciproque, mais Emma refuse de tomber amoureuse, elle ne peux pas laisser entrer Evan dans sa vie, c'est trop risqué.

A partir de là on suit le quotidien d'Emma et d'Evan, on va alors voir l'évolution de leur relation ainsi que l'évolution personnelle d'Emma. Comment Emma va t'elle s'en sortir ? Arrivera t-elle a résister au bel Evan ?

   En bref, l'histoire est pas mal, je l'ai trouvée très intéressante, mais pour moi le côté enfer d'Emma étais trop mis de côté pour mettre en avant la relation Emma/Evan.



L'auteur:


   J'ai trouvé que la plume de Rébecca Donovan, est plutôt agréable a lire, fluide et très (trop ?) simple . 
Pour ma part j'ai trouvé un petit manque de quelques chose, je ne sais pas vraiment comment le dire, mais j'ai trouvé que la plume de l'auteur ne me faisait pas assez ressentir les choses. Par contre elle reste agréable à lire.


Conclusion : 

Je vous le conseil malgré tout, car ma chronique est certes plutôt mauvaise, mais j'ai quand même aimé ce livre. 
J'ai ressentit quelques sentiments durant ma lecture. 
C'est pour moi un livre avec un message et un sujet fort, mais qui n'a pas été assez bien développé, trop laissé au second plan pour mettre en avant une romance plutôt banal.

L'histoire est plutôt pas mal, même si j'ai regretté que le sujet de la maltraitance ne soit pas plus développé et mieux abordé. 
Le quotidien d'Emma est certes dur, mais je n'ai pas compris certaines réactions, ou même certaines chose qui pour moi étais surréaliste pour des adolescents. 
J'ai aussi été déçue de la fin bien trop prévisible.

Les personnages m'ont aussi grandement déçus, soit ils étaient bien trop clichés, soit pauvre et peu travaillé, ou encore vraiment tête à claque. 
Comme Emma par exemple, je l'ai trouvée juste insupportable et égoïste. 
J'ai vraiment eu énormément de mal avec les personnages.

En bref, c'est un plutôt bon roman, quand même. 
Il m'a un peu touchée, mais pas comme je l'espèrais.
Il y avais quand même pas mal de longueurs et de répétition. 
J'aurai aimé avoir un peu plus de pages sur la maltraitance et moins sur la "romance". 
J'ai été déçue par la fin de ce roman.

Je vous le conseil quand même, car pour vous il se pourrait que la magie opère et que l'histoire vous plaise plus.
Que ce soit la plume de l'auteur, dans l'histoire, ou bien même dans les personnages, j'ai eu cette impression qu'il manquais quelque chose, même si ça reste un bon roman malgré tout. 

Citation :Le temps s'écoulait, les secondes passaient. Je percevais un bruit sourd ; mon cœur luttait pour garder le rythme. Mais les battements s'espaçaient de plus en plus. Autour de moi, l'obscurité gagnait du terrain. Une solution s'offrait à moi, si facile. Si tentante. Il suffisait de céder à la tranquillité et d'accepter l'idée du néant. De renoncer

dimanche 9 octobre 2016

Les Traqueurs de Antoine Bombrun

Auteur :   Antoine Bombrun
Maison d'édition :  Attelage (grand format) 
Genre : fantaisie
Prix : 12,00€  (grand format)
Pages  338 grand format)
Date d'édition  : 2016 (grand format) 



Résumé  Trois bannis jetés dans une quête impossible,
où vengeance et salut s'entremêlent.
Les yeux blancs, l'âme noire.

Un nécromancien,
dont la folie n'a d'égal que la puissance.

Vole, vole, vole et virevolte ;
ma mémoire tangue comme une
barque sur les flots !





Merci beaucoup à Livraddict et aux éditions de l'attelage pour l'envoie de ce livre

Note 4/5

Avis :  J'ai passé un super moment de lecture avec ce petit livre. Je ne suis pas vraiment habituée à lire de la dark fantaisie, mais comme livraddict le proposais en partenariat et que le résumé m'avait intriguée, je me suis lancée et c'est avec plaisir et grand intérêt que je me suis plongée dans ce roman. 
Dans ce roman j'ai tout aimé, que ce soit les personnages, l'univers, l'histoire ou bien même encore la plume de l'auteur qui est très fournis, agréable à lire et complexe. 
J'ai été fasciné et je me suis entièrement plongée dans l'univers de ce roman qui est à la fois complet et mystérieux. Je ne me suis jamais ennuyée avec cette petite histoire. Le roman est agréable à lire, très bien écrit avec des personnages complexes et attachants.

   L'histoire qui est mise en place ici est vraiment passionnante. J'ai été agréablement suprise par le choix de narration, en effet l'auteur a choisi de nous livrer le récit à la deuxième personne du singulier et pour moi le "tu" m'a permis de me plonger dans l'histoire comme si j'en étais l’héroïne. "Les Traqueurs" c'est à la fois de la violence (attention certaines scènes peuvent être bien dur), des bagarres, de la vengeance, de la rédemption, de la magie, du pouvoir, de la noirceur, des relations "humaines". L'action est très présente et le rythme est fou ce qui fais que je ne me suis jamais ennuyée.  

     Les personnages sont vraiment complexes et intéressants à suivre. Tout le long du roman ils ont une réelle évolution. Tout les personnages sont si différents, mais tellement complémentaires, ils forment une bande soudée et attachante, je pense que je me souviendrais longtemps de cette petite bande "d'yeux blancs" , sans oublier les personnages secondaires bon ou mauvais qui vont venir compléter le tableau.

     La plume de l'auteur est vraiment complexe et très bien travaillée. J'ai adoré son choix particulier de narration, mais je peux  comprendre qu'il ne convienne pas a tout le monde. Pour moi Antoine Bombrun à une plume vraiment intéressante, rythmée et fluide.

    En bref, c'est un livre qui m'a beaucoup plu dans l'ensemble. Un très bon roman de dark fantaisie remplie d'action, de rebondissement et de sentiments. J'ai vécu ce périple avec les personnages. j'ai frissonné, j'ai eu peur pour les personnages, j'ai rie avec eux, j'ai été embarquée dans l'univers, mais aussi j'ai été surprise, tout cela fais que j'ai passé un super moment de lecture et que je le recommande chaudement, même pour ceux, qui comme moi, ne sont pas habitué a la fantaisie.


Les personnages :  

On retrouve ici principalement Shiujih mais aussi ses compagnons de voyages

Honnêtement j'ai aimé tout les personnages de cette histoire, ils sont tous plus intéressants le uns que les autres.

 
   Shiujih est le personnages principal, en effet c'est à travers lui, comme si on étais lui que l'on vie cette aventure. C'est un personnages très mystérieux et peu bavard. Il est à la fois réfléchis et posé, il n'a pas froid aux yeux. Muni de son arbalète qui ne le quitte jamais, il va tout faire pour nourrir sa soif de vengeance. Il est très solitaire à la limite de l’égoïsme, mais aux fils des pages il va apprendre à ouvrir son cœur, j'ai vraiment beaucoup aimé ce personnage.

Rhyunâr C'est la tête brulé de l’équipe. En général, il tue avant de parler. Il ne se sépare jamais de son yatagan et l'utilise facilement. La soif de vengeance l'anime, il ne survie plus que pour se venger. Il est un peu plus bavard que Shiujih, mais il reste têtue et borné, quand il a une idée en tête c'est difficile de le faire changer d'avis. C'est un personnage courageux, impulsif et téméraire, j'ai aussi beaucoup aimé son personnage qui donne vraiment du "peps" à l'histoire.


Thief : C'est le plus vieux et le plus sage de la bande. Son arme à lui est sa connaissance ainsi que la magie noir. Professionnelle des potions, des plantes médicinales et de la magie, il aide ce petit groupe de marqué à survivre. Il essaie aussi temps bien que mal de canaliser cette petit bande. C'est un vieillard courageux, réfléchis et vraiment attachant. J'ai trouvé ce personnage cultivé et enrichissant à suivre.

  Noisette : C'est la touche de mignonnerie et de douceur de la bande. La petite fille apporte de la sagesse, de l'amour et de la douceur au groupe. Derrière sa sagesse, sa naïveté et son innocence, c'est une petite fille forte et pleine de courage. J'ai adoré son personnage qui adoucie un peu la noirceur de ce groupe d'hommes très bagarreurs.

  Le nécromancien : C'est un personnage qu'on apprend à connaître à travers les yeux de nos personnages. C'est un personnages noir et fou allié. C'est de lui que nos personnages souhaitent se venger, il les a marqués grâce à sa magie noir, depuis il essaye de les contrôler, car ils contrôle les personnes qu'il a marqué et que l'on appellent "les yeux blanc".

 

   Le narrateur: A aussi une place importante dans l'histoire. C'est lui qui nous raconte "notre" histoire, avec une touche énorme d'humour. L'auteur à très bien joué son coup  
puisqu'il a réussit à garder l'identité de ce narrateur secrète jusqu'à la fin du roman et j'avoue avoir été surprise à la révélation.

Des personnages secondaires dont je vous parlerais très peu, vont venir compléter le tableau, entre démons ogres, alliés et ennemis, une belle palette de personnages secondaire sont présents. J'ai aussi beaucoup aimé les "dieux" que l'auteur a mis en place, peux être que je ne m'y connais pas assez, mais je n'avais jamais vue ça, surtout aussi bien travaillé. Chapeaux l'artiste.


L'histoire :

      Dans un royaume lointain le nécromancien, un "homme" complétement fou qui possède l'âme la plus noir, cherche à prendre le contrôle de ses victimes pour prendre du pouvoir. Il leur laisse sa marque, ils deviennent alors les "yeux blancs", des marqués. Ses personnes, deviennent des déchets de la société, des rejetés, haïs de tous, qui font peur aux autres.  

    Grâce à un narrateur, qui nous cache sa propre identité jusqu'à la dernière partie du roman, nous allons suivre le destin de trois personnages marqués, trois yeux blancs, qui se nourrisse de leur haine pour survivre. Nous allons principalement suivre Shiujih, car en effet le narrateur s'adresse directement à ce dernier avec un "tu", ce qui m'a aider à me plonger dans l'histoire, j'avais l'impression de vivre cette épopée.

     Donc revenons à l'histoire, nos trois marqués parte en quête pour rechercher et tuer le nécromancien qui leur a gâché la vie. On part alors avec nos trois anti-héros, car oui ces trois hommes sont quand même de gros ratés. Durant leurs quêtes ils vont croiser de nombreuses personnes, qui vont soit les aider, soit les freiner dans leur but ultime. Ces yeux blancs sont aussi traqués par des démons.

   Cette histoire est remplie d'actions, de noirceurs, de combats bien puissants et très présents, mais aussi de bon sentiments, d'évolutions et d'humour. Mais tout est basé sur la vengeance, nos héros sont loin d'être des hommes parfaits, même s'ils évoluent et deviennent de moins en moins mauvais aux fils des pages. L'action ne s’arrête jamais, on a presque jamais de pause. Attention tout n'est pas rose, nous somme quand même dans de la dark fantaisie, certains passages sont bien sanglants et bien sales. Malgré tout, cette quête reste bien passionnante et entrainante.

   En bref, l'histoire m'a bien plu. C'est vrai que je ne vous en ai pas dis beaucoup, mais pour moi il faut se plonger dans cet univers et dans cette quête sans trop en savoir. Car tout vas très vite, le rythme est endiablé et il n'y a pas beaucoup de pause, donc j'ai peur de vite vous spoiler, ce qui serait vraiment dommage.

L'auteur:


   Pour ma part j'ai énormément aimé la plume de cette auteur. Antoine Bombrun à une plume à la fois fluide et complexe. L'auteur a beaucoup de vocabulaire, ce qui permet de s’imprégner de l'histoire et de l'univers. J'ai beaucoup aimé qu'il est décidé de nous faire plonger dans l'histoire comme si on en étais le héros grâce au "tu" qu'il emploie tout au long de son récit. 
 

Conclusion : 

Je vous le conseil vivement, c'est un roman à la fois passionnant et super bien mené. 
Même si comme moi, vous n’êtes pas de grand connaisseurs de fantaisie. 
J'ai trouvé cette univers bon, complet et passionant à la fois. 
J'ai aussi beaucoup aimé l'histoire qui est remplis d'actions de rebondissements et de mystère

Les personnages sont vraiment de vrai anti-héros.
En effet nos personnages sont quand même des ratés, avec des caractère bien pourrie, mais ils sont en perpétuel évolution. 
Leurs caractère est également très complexe. 
J'ai adoré vivre cette aventure avec ces personnages attachants et intéressants, ce petit groupe va me marquer, je les ai adorés.

L'histoire est plaisante à suivre.
Le rythme est juste dingue, il y a énormément d'action et de rebondissement, on ne s’ennuie jamais. 
J'ai adoré cette histoire bien noir. 
La quête qui nous est présentée est remplie de bastons, de mystères et de noirceurs, en effet certains passage sont bien dur. 
Mais pour moi tout est bien ficelé, l'univers que l'auteur à construit est vraiment complet et intéressant. 
J'ai beaucoup aimé cette histoire.


En bref, c'est un  roman de fantaisie, que j'ai énormément aimé, même si je ne suis pas une grande spécialiste du genre. 
J'ai vraiment tout aimé dans ce livre, que ce soit l'univers qui est complet et très riche, ou bien encore l'histoire qui a un rythme et de l'action à la pelle, ou les personnages qui sont de vrai ratés, mais super attachants et complexes, ou bien encore la plume de l'auteur à la fois riche et fluide. je vous le conseille vraiment car pour ma part j'ai passé un super moment de lecture.


Citation : Comme ça t’inquiète, tu décroches ton arbalète, tu l’armes, et tu t’enfonces dans le fourré. Les ronces t’égratignent un peu la gueule en se faufilant dans ton capuchon, mais qu’importe : tu l’aimes pas, ta gueule.

mardi 27 septembre 2016

Dôme roman 1 de Stephen King

Auteur :   Stephen King
Maison d'édition :  Albin Michel, France loisir (grand format)  Le livre de poche (poche)
Genre : science-fiction
Prix : 22,30€  (grand format) 8,90€ (poche)
Pages  630(grand format) 829(poche)
Date d'édition  : 2011(grand format) 2013(poche) 



Résumé  Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible.
Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient.
Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…





J'aime beaucoup Stephen King et Dome me faisait envie depuis déjà un moment malgré le pavé que c'est. Je me suis donc lancer avec plaisir dans ce tome 1

Note 4/5

Avis :  Avec se livre, j'ai retrouvé le Stephen King que j'aime, c'est vraiment du grand Stephen King. 
Ma lecture a été vraiment géniale. 
C'est un roman de science-fiction juste dingue. 
Dans ce huis-clos on voit comment se comporte les humains  et jusqu'où ils sont prêt à aller pour leur propres intérêts. On vois aussi toute la corruption politique, militaire et humaine en générale. 
Ce roman est juste dingue malgré le nombre juste énorme de personnages, de points de vue différents et de mélange de temps, je n'ai pas été perdue un seul instant durant ma lecture.

Ici, on retrouve un récit de science-fiction, mais Dôme, ce n'est pas juste ça.  
Cette histoire c'est également une critique de notre société et de la corruption humaine. Stephen King a su mettre ses personnages dans un contexte complexe et mystérieux, mais derrière ce dôme, il nous livre une évolution réelle d'une société livré a elle même, avec ses propres codes, ses propres limites, ses propres lois. 
On découvre aussi la recherche de la vérité sur ce fameux dôme. L'histoire est a la fois palpitante, passionnante, et vraiment bien travaillée. La longueur du roman peut décourager, mais l'histoire, même si elle comporte quelques longueur, notamment car on vis plusieurs fois les "mêmes" actions sous différents points de vue,  n'est jamais ennuyante.

     Les personnages sont très (trop ?) nombreux. 
En effet on a plus de 60 personnages, dont 30 récurrents et quand même plus de 10 personnages principaux !! 
Malgré ce nombre juste hallucinant de personnages, j'ai réussit à m'attacher à certains d'entre eux. Et il faut bien avouer que malgré le fait qu'ils sois nombreux, Stephen King a su développer ses personnages, avec une réelle évolution et leur propres personnalité.

     La plume de l'auteur c'est du Stephen King quoi, il a une plume bien spécifique, j'ai beaucoup de mal à décrire sa plume, tellement elle est spécial. D'ailleurs, je pense que cette auteur fait partie de ceux avec lesquels soit on accroche du premier coup, soit on accroche pas du tout...

    En bref, c'est un livre qui m'a beaucoup plu dans l'ensemble, même si ce n'étais pas un coup de cœur, il l'a vraiment frôlé de peu. J'ai passé un super moment de lecture, je l'ai lu très rapidement, malgré la taille du roman (car en plus c'est écrit tout petit)  


Les personnages :  
Comme il y a vraiment trop de personnages, je vais pas vous les présenter comme a mon habitude. Mais plutôt vous parler de l’ensemble de cette société.

Ici on retrouve des personnages tous intéressants et bien développés.

On as les dirigeants : 
Big Jim ; le deuxieme conseillé, qui veux à tout prix imposer ses idéaux et devenir le maitre à bord. 
Andy Sanders ; le premier conseiller et ami de Big Jim. Il est totalement influençable, manipulable et soumis. 
Andréa Grinnell ; la troisième conseillère. Elle se laisse déborder par son addiction au médicaments. 
Avec cette équipe de dirigeants, la ville se retrouve entre de drôles de mains.

La police de cette ville est aussi très spéciale : 
Entre les officier corrompu juqu'a l'os, ceux qui ne savent pas comment s'y prendre et ceux qui pensent faire les bon choix. Et comme cela ne suffisait pas, la police locale à voulue renforcer ces effectifs, Junior, le fils de Big Jim ainsi que ses amis ont donc été engagé. Problème ? Ils ont une idée bien à eux de la police et de la justice.

Une équipe médical en sous effectif qui manque de formation et essaie de s'en sortir avec les moyens du bords.
D'ailleurs, le personnage de Rusty, l'assistant medical est très intéressant à suivre. 

Avec très peu de moyen cette équipe vas tout faire pour aider les malades.

Certains habitants de Chester's mill, on aussi une place très importante dans ce roman et sont des personnages intéressants comme :
Dale Barbara (dis Barbie) : un ancien soldat devenu cuisinier. C'est sans aucun doute mon personnages préféré. Julia Shumway : la journaliste qui va faire énormément de choses pour la ville. 
La révérant Piper Libby : Elle est aussi intéressante à suivre avec ses interrogations et ses actes. 
On découvre également :
Les gérants des magasins, qui essaie de s'en sortir et les habitants lambda qui essaie de survivre.

Il y a également un petit groupe de gamins composer de : 
Joé épouvantail : Un jeune garçon très intelligent et doué en informatique. 
Norrie Calvert : une jeune fille débrouillarde et maligne. Benny Drake :  L'amie de Joé et Norrie qui va tout faire pour les aider. 
Une tache importante leur sera confiée. 
3 chiens ont également une place importante dans cette histoire ils sont très attachants.

Touts ces personnages sont intéressants, bien travaillés et développés. On les vois évoluer tout au long du roman ce qui les rend passionnant à suivre.


L'histoire:


     Un jour, comme les autres commence pour la petite ville de Chester's mill. 
Alors que tout semble paisible, les oiseaux chantent, les personnes vive leurs train-train, un avion s’écrase sans aucune raison apparente. D'autres accidents surviennent dans la petite ville, les oiseaux tombent, des voitures se retrouvent accidenter, alors qu'aucun obstacle visible ne se trouve sur leurs chemin.

    Très vite, les habitants de cette petite ville paumée vont recouvrir qu'un Dôme invisible entour la ville. 
Il est aussi hermétique qu'un bocal à poisson. Il est donc désormais impossible d'entrer ou de sortir de cette ville. Ce qui signifie que ni l'eau, ni la pollution, ni les vivre ne peuvent entrer dans la ville. Tous les habitants sont perdue, anéanties et apeurés. On ressent bien leur angoisse monter au fil des pages. Ainsi que leurs désespoir lors des essais pour se débarrasser du Dôme.

    Petit à petit, on va voir l’évolution et la formation d'une société propre a elle même, avec ses propres lois et ses propres limites. 
On vois alors l’évolution des personnages qui essaient de survivre dans cette société. On vois également jusqu’où certaines personnes de cette ville sont prêtes à aller pour nourrir leurs propres intérêts. 
Mais Dôme ce n'est pas juste ça c'est aussi une critique acerbe de la société d'aujourd'hui, de l'environnement et de l’être humain en général. 

   On cherche aussi des réponses, en même temps que les personnages, sur les réels enjeux du dôme et sur les responsables de cette machination. 
Stephen King nous donne plusieurs pistes, des révélations à petite doses, des retournements de situation. 
Avec ce roman il a su me surprendre, me captiver et me faire réfléchir. Jusqu’où est on prêt à aller pour sauver sa peau ?

   En bref, l'histoire m'a énormément plu, que ce soit le côté science-fiction ou le côté centré sur la construction d'une société livrée à elle même, qui prend quand même beaucoup de place dans ce roman. 
Une histoire rudement bien menée, passionnante, angoissante et qui fais réfléchir.

L'auteur:


   Bon c'est du Stephen King quoi. Décrire sa plume est compliqué, il a une plume bien particulière. En général ça passe ou ça casse. 
Il prend son temps pour poser tout son récit, mais sa plume reste fluide, même si elle peut être parfois un peu lourde pour moi. 
Stephen King est un auteur que j'adore vraiment, donc je ne suis pas très objective.  



Conclusion : 

Je vous le conseil vivement, c'est un roman à la fois passionnant et super bien mené. 
Un mélange de science-fiction et de critique de la société actuelle, de l’environnement de de l'humain en général
Avec Dôme Stephen King a su me bluffer, ma happer et me passionner. 
Au fil des pages je sentais l'angoisse et la peur monter en même temps que celles des personnages. Par moment, j'avais même l'impression d'être dans le dôme moi aussi. 
Un livre entrainant passionant et bien écrit.

Les personnages sont vraiment très nombreux, mais pour ma part je m'y suis très vite habituée, même si certains m'ont beaucoup plus marqué que d'autres. Même s'ils sont vraiment nombreux, les personnages reste travaillés, nuancés et aboutis
Ils ont une réelle évolution au fil des pages. 
J'ai beaucoup aimé l'ensemble des personnages qui rendent le roman plus vivant.  
J'ai eu l'impression d’être une habitante de la ville moi aussi.

L'histoire est plaisante à suivre. 
Entre les mystère autour de ce fameux dôme qu'on essaie de comprendre. 
Ainsi que la construction et le développement de la société qui se crée dans cette ville qui n'as plus aucune possibilité de se sortir de cette situation. Mais aussi de voir jusqu’où les hommes sont prêt à aller pour leurs propres intérêts. Voir la création d'un monde avec ses propres lois et ses propres codes. 
D'ailleurs, pour ma part, c'est cette partie là que j'ai preférée et que j'ai trouvé la plus intéressante. 
 J'ai aussi beaucoup aimé le message sur l'environnement, la pollution et la surconsommation.


En bref, c'est un  roman qui m'a énormément plu. Du vrai et du grand Stephen King. 
Il a frôler de très prés le coup de cœur. 
 Le sujet de fond sur la manière d'organiser une société, avec ses travers et ses malversations est passionant à lire.
L'histoire est réellement intéressante, on a des personnages forts, des passages puissants et marquants, mais aussi passionnants. 
Des personnages et un texte fournis, bien travaillés. 
La plume de l'auteur est vraiment très bonne et agréable à lire, même si elle est particulière. 
J'ai passé un très bon moment de lecture. 
En effet, j'ai tout de suite été prise dans le roman, même si le nombre impressionnant de point de vues peu être déstabilisant. 
J'ai ressentit pas mal d’émotions dans ma lecture. 
Et surtout j'ai trouvé le récit passionnant et palpitant. 
Je vous le conseil vivement, c'est un très bon roman bien écrit et bien traité.


Citation : 

Telle  était la raison principale pour laquelle il n'avait jamais seulement envisagé de quitter Cherster's Mill. Il aurait pu se faire davantage d'argent dans le vaste monde, mais la richesse était la petite bière de l'existence. Le pouvoir en était le champagne.